Au cours du mandat, le choix a été fait de consulter ou de concerter sur de très nombreux projets : 3 500 personnes se sont exprimées sur « la route de demain », tandis qu’une plateforme participer.loire-atlantique.fr a ouvert en 2018.

Promouvoir et diffuser une culture de l’égalité et lutter contre les stéréotypes a constitué un autre axe d’action majeur. De même que la lutte contre les violences faites aux femmes.

LES ÉLU.ES DE LOIRE-ATLANTIQUE À GAUCHE ont apporté leur soutien à Citad’elles, lieu d’accueil à Nantes pour toutes les femmes victimes de violences et leurs enfants. Des protocoles de mise en sécurité ont été signés, entre autres, à Nozay et dans le secteur de la communauté de communes Sèvre et Loire.

Le + du mandat

La participation citoyenne a répondu à une ambition : rendre le numérique accessible et solidaire. Ainsi, le paiement de l’inscription à l’animation sportive pour les familles est désormais possible.

Focus sur...

L’observatoire départemental de lutte contre les violences faites aux femmes, créé en 2016 afin de contribuer à une meilleure connaissance de la réalité des violences en Loire-Atlantique et soutenir les acteurs engagés dans la prévention et l’accompagnement des femmes et leurs enfants.

L’accompagnement social proposé par 5 travailleurs.euses sociaux.ales, dans les commissariats et les gendarmeries, pour mieux accueillir les personnes victimes de violences conjugales.


Autres initiatives

Le Département finance des téléphones grave danger. Ils permettent à des femmes victimes de violences de mobiliser les forces de police et de gendarmerie en cas de menaces.


À retenir

(ces chiffres sont significatifs)

6 000 visiteurs de l’exposition « Nous et les autres, des préjugés au racisme »
900 situations de violences conjugales prises en charge par les bureaux d’aides aux victimes