Une tarification solidaire des repas au collège ?

Michel Ménard a rencontré ce vendredi 11 juin la présidente et le vice-président de la FCPE 44. Accompagnés par Johanna Rolland, ils ont échangé sur les enjeux de l’éducation, notamment les passerelles école-collège, et l’un des points clés : l’accès à la restauration scolaire.

34 000 élèves déjeunent au restaurant scolaire dans les collèges publics de Loire-Atlantique et sont assurés d’un repas complet. Cette pause de la journée, avec une alimentation nourrissante et équilibrée, va favoriser la concentration et la compréhension en classe. C’est un élément primordial de la réussite scolaire des jeunes à ne pas sous-estimer. C’est également une source d’inégalité importante pour les familles aux revenus modestes dont les enfants ne fréquentent pas la cantine pour des raisons financières.

Et si on organisait la tarification solidaire des repas au collège ?

En instaurant une nouvelle tarification solidaire sur les repas au collège, l’équipe de « Loire-Atlantique à gauche, écologique et solidaire » souhaite un meilleur accès à une alimentation de qualité pour l’ensemble des collégiens, à même de favoriser leur réussite scolaire et leur émancipation.


Une tarification solidaire dans les restaurants des collèges publics

La nouvelle tarification solidaire serait modulée en fonction des ressources des familles avec un coût minimum. Elle permettrait globalement un meilleur accès à un repas de qualité, principalement à destination des élèves ne fréquentant pas régulièrement les cantines scolaires pour des raisons économiques. Alors que le taux de fréquentation moyen en la Loire-Atlantique avoisine 82%, il existe en effet de grandes disparités entre établissements. La tarification solidaire pourrait avoir alors un véritable effet levier auprès des familles.

Aujourd’hui, le coût d’un repas est encadré par le Département de Loire-Atlantique. Les établissements déterminent le tarif des repas en respectant le seuil qui a été fixé (3,20 €/repas). Le Département attribue également le Fonds départemental collégiens, en lien avec le responsable d’établissement. Il s’agit d’une aide ponctuelle pour les foyers en difficultés et qui finance les repas au collège.

Le Département agit pour des repas de qualité au collège

Le Département est attentif à la préparation des repas et à la qualité des produits servis aux collégiens. Il travaille de concert avec les établissements et les équipes de cuisine pour proposer, tout au long de l’année, des recettes variées et « faites maison ».

Respect des saisons et des saveurs, il encourage l’utilisation de produits locaux et labellisés (dont les produits bio) afin de répondre à l’exigence de qualité formulée par la loi EGalim à destination de la restauration collective.

Le Département consacre un appel à projets sur l’alimentation durable pour lutter par exemple contre le gaspillage alimentaire ou découvrir des menus végétariens. Les élèves participent aussi tous les ans à des animations pédagogiques pour relever ensemble le défi collège à alimentation positive.